AccueilRessourcesBlogTechniciens itinérants : comment la géolocalisation favorise la distanciation sociale
2 minutes pour lire

Techniciens itinérants : comment la géolocalisation favorise la distanciation sociale

Techniciens itinérants : comment la géolocalisation favorise la distanciation sociale

Grâce à la planification des interventions et à la dématérialisation des documents de travail, un technicien itinérant peut mieux respecter les règles de distanciation sociale sans rien perdre en efficacité. Démonstration.  

Le propre du technicien itinérant, c’est qu’il passe sa vie à croiser du monde. Ses collègues, le matin et le soir, quand il prend et dépose son véhicule, son planning, ses outils, ses pièces de rechange, etc. Ses clients, toute la journée, quand il répare ou entretient leur chaudière, leur toiture ou leur climatiseur. 

Comment concilier ce quotidien avec les règles de distanciation sociale ? Sans perdre de temps en stratégies d’évitement, et en restant efficace ? Réponse : en utilisant un bon système de géolocalisation.

Annoncer des heures d’arrivée fiables pour organiser la distanciation

Chez les clients, le risque n°1 est celui de la promiscuité forcée avec une ou plusieurs personnes, quand le technicien doit intervenir dans un local qui n’a pas été rangé ou évacué. Car le client a ses raisons de ne pas anticiper. La principale ? L’heure d’arrivée du technicien est approximative. Inutile de préparer à l’avance. On s’en occupera quand l’homme de l’art sera là.

Or, la géolocalisation sait calculer une heure d’arrivée fiable, qui tient compte du trafic et des éventuels travaux. Il devient facile de contacter le client, de lui dire que le technicien sera là « entre 15h50 et 16h » et de demander que tout soit prêt. 

Des clients prévenus par mail ou SMS automatisé

Depuis le début 2020, Verizon Connect annonce l’heure d’arrivée au client par envoi d’un SMS ou d’un mail automatisé. Ceci grâce à Reveal Field, un service de gestion des interventions complémentaire de la géolocalisation. Pour les visites programmées comme pour les urgences, le client n’est pas pris au dépourvu et peut organiser la distanciation sociale.

Risque n°2 pour le technicien (et pour ses collègues sédentaires) : les passages réguliers, voire quotidiens au bureau. S’ils ont pour but de prendre ou de déposer le véhicule de service, l’entreprise peut étendre son usage aux trajets domicile -travail : beaucoup l’ont fait depuis le début de la crise sanitaire. Mais comment récupérer ou laisser des plannings, des bons de commande ou des fiches d’intervention ?   

Documents papier : dématérialiser pour limiter les passages au bureau

Le service Reveal Field dématérialise tous ces documents. Son application mobile, simple et ergonomique, affiche les plannings hebdomadaires et quotidiens, le nom et l’adresse des clients, le descriptif des travaux à réaliser et l’historique des visites antérieures.

De même, quand le technicien termine son intervention, il recueille les preuves de service (signature du client, photos le cas échéant) par voie numérique, sur smartphone ou sur tablette, et les expédie à son entreprise : plus besoin, là encore, de repasser au bureau.

Reveal Field peut intéresser d’autres professionnels pour qui la distanciation sociale est un défi majeur, par exemple les soignants des équipes d’hospitalisation à domicile qui côtoient en permanence des personnes malades et vulnérables.


Amandine Christolhomme

Avec plus de 15 ans d’expérience en Marketing B to B dans des environnements internationaux, Amandine Christolhomme a travaillé dans des secteurs variés tels que l’Industrie, l’Enseignement Supérieur ou la High Tech.


Tags: Sécurité des personnes

Vous pourriez aussi aimer

Voir tout