Quatre conseils pour choisir votre système de géolocalisation

SHARE

Vous voulez investir dans la géolocalisation mais vous manquez d’éléments pour faire votre choix ? Voici quatre conseils pour y voir clair parmi les offres des quelque 70 acteurs français du domaine.

1. Clarifiez vos objectifs

Les systèmes de géolocalisation basiques assurent le suivi temps réel de vos véhicules et la programmation de l’entretien. Mais vous pouvez viser des objectifs plus ambitieux : réduire vos sinistres routiers, prévenir les vols et les utilisations abusives, diminuer votre budget carburant et vos émissions de CO2 et même, automatiser le pointage des heures de travail.

Aussi, vous devez clarifier vos objectifs avant d’investir : sur quels points voulez-vous progresser ? quel retour sur investissement pouvez-vous espérer ? Ne vous arrêtez pas aux différences de tarifs : évaluez les économies que vous pouvez réaliser.

2. Suivez les conducteurs, pas seulement les véhicules

Vos véhicules ou engins de chantier sont conduits par différents salariés ? Alors, choisissez un système de géolocalisation capable de faire un suivi 100% automatisé par véhicule ET par conducteur. Car ce sont les hommes, et non les véhicules, qui sont ponctuels chez le client ou pas, qui adoptent une conduite souple ou agressive, qui sont tentés « d’emprunter » un véhicule le soir ou le week-end etc.

De plus, vous avez besoin de ce suivi individuel par conducteur pour automatiser le pointage des heures travaillées, économiser des heures administratives et éviter de payer des heures supplémentaires non dues. Il n’y a pas à hésiter.

Vous voulez savoir ce que la géolocalisation peut apporter à votre business?  En savoir plus

3. Un système simple à utiliser et à paramétrer

Votre système de géolocalisation va vous alimenter en données sur les distances parcourues, les consommations, la durée des trajets et des arrêts chez les clients etc. C’est une mine d’or… à condition de pouvoir créer les tableaux de bord, rapports et alertes qui vous intéressent.

Or, certains systèmes sont limités. En dehors de leurs outils prédéfinis, vous n’avez pas la liberté d’analyser vos données selon d’autres critères, ou sur une autre période, ou sur un groupe restreint de conducteurs. A vérifier lors de la démonstration que vous exigerez avant toute décision d’achat : si le système est trop contraignant, vous ne pourrez pas exploiter vos données.

4. Choisissez un prestataire qui tient la route

Le marché français de la géolocalisation est en plein essor : on compte environ 70 acteurs. Celui qui va vous accompagner pendant des années doit avoir un minimum d’expérience dans ce métier et une solide assise financière : vérifiez ces deux points.

Penchez vous également sur le découpage éventuel de la prestation. Si vous avez affaire à deux prestataires, un pour les boitiers et un pour les données, que se passera-t-il en cas de défaillance de l’un d’entre eux ?

Enfin, lisez les devis avec soin. Le prix de base peut être très compétitif. Mais gare aux surcoûts pour l’installation des boitiers, la mise en place des logiciels, l’activation du réseau sans fil, la formation etc. L’idéal : un tarif tout compris.

Découvrez comment notre plateforme vous donne plus de visibilité sur votre activité pour vous aider à en faire plus.

La géolocalisation : bon pour le dirigeant, bon pour les salariés

Grâce à la géolocalisation, cette entreprise de BTP a réduit les kilométrages parcourus, gagné en rentabilité et amél...

« La géolocalisation, une source majeure de création de valeur »

Pour Federico Pigni, chercheur et consultant, la géolocalisation de véhicules rend les entreprises plus efficaces et ...

Litiges clients : la géolocalisation apaise les tensions

Comment prouver à un client que votre livreur est passé à l’heure, que votre chauffeur a dû attendre 45 minutes ou qu...

« Nous avons amélioré notre gestion et donc notre rentabilité. »

Une dizaine d’équipes travaillent sur nos différents chantiers, nous sommes donc confrontés à des enjeux de gestion d...