Carburant : la norme WLTP est-elle plus proche de la réalité ?

SHARE

Si l’on en croit la presse, la nouvelle norme WLTP sera beaucoup plus proche de la consommation réelle des véhicules que l’ancienne norme NDEC. Pourtant, l’expérience montre qu’il y a encore mieux pour évaluer et réduire le poste carburant d’une flotte d’entreprise.

Haro sur la vieille norme NDEC, vive la nouvelle norme WLTP ! Voilà, résumée en une phrase, l’opinion des médias sur la révolution enclenchée depuis le 1er septembre 2017. Tout nouveau modèle de voiture en cours d’homologation doit désormais estimer sa consommation sur la base du cycle de test WLTP, beaucoup plus réaliste que NDEC.

Des vraies accélérations, pas de triche possible

Qu’on en juge : avec l’ancienne norme, un véhicule roulait 20 minutes, parcourait 11 km, roulait en moyenne à 34 km/h et montait tranquillement à 120 km/h. De plus, le chauffeur pouvait débrancher des équipements gourmands en carburant, par exemple la climatisation !

Avec la nouvelle norme WLTP, il s’agit maintenant de rouler 30 minutes, de parcourir 23 km, de rouler en moyenne à 46 km/h et d’accélérer bien plus franchement, jusqu’à 130 km/h. Et pas question de débrancher le moindre accessoire de bord…

Pour les gestionnaires de flottes d’entreprise, WLTP semble donc un référentiel plus fiable pour apprécier des consommations de carburant. Alors que NDEC sous-estimait la réalité de 10 à 40 %1 ! Mais attention : la meilleure norme du monde ne doit pas empêcher l’observation de ce qui se passe sur le terrain.

WLTP c’est bien, la géolocalisation c’est encore mieux

A force d’équiper des flottes, nous avons constaté que partout, la géolocalisation faisait chuter la consommation de carburant. Ici, sur un seul véhicule léger, l’économie se chiffre à 500 euros par mois ( !). Là, sur 10 véhicules, l’entreprise économise du jour au lendemain 800 euros par mois. Ailleurs, un autocariste constate que ses 75 véhicules consomment 2 à 3 litres de moins aux 100 km…

Vous voulez savoir ce que la géolocalisation peut apporter à votre business?  En savoir plus

Ces gains ne se font pas au détriment du service rendu. Il est toujours maintenu et parfois même amélioré ! D’où viennent les économies ? Des trajets optimisés, de la conduite plus souple et plus sûre des chauffeurs, de la chasse aux arrêts moteur allumé…

Plus frappant encore : dans beaucoup d’entreprises, la consommation commence à baisser dès que la direction annonce qu’elle va installer une géolocalisation.

Conclusion : la nouvelle norme WLTP va faciliter la tâche des gestionnaires de flotte, mais ne livrera pas pour autant des vérités absolues. Les consommations réelles sont une réalité changeante et malléable. Elles sont difficiles à maîtriser tant qu’on ne les mesure pas, mais elles diminuent notablement quand on commence à le faire. Alors ce gisement d’économies que nous découvrons chez chaque nouveau client équipé, pourquoi n’existerait-il pas aussi chez vous ?

 

1  lepoint.fr, article « Consommations : pourquoi elles sont fausses » du 18 octobre 2012 et argent.boursier.com, article « Automobile : bientôt de nouvelles normes de consommation » du 17 mars 2014

Découvrez comment notre plateforme vous donne plus de visibilité sur votre activité pour vous aider à en faire plus.

Gestionnaire de flotte de véhicules : un métier multi-compétences

Ce spécialiste recherché doit être un organisateur hors pair, un gestionnaire rigoureux et un champion de l'adaptabil...

Eco-conduite : mesurez et analysez vos progrès avec la géolocalisation

La géolocalisation aide les entreprises à adopter l'éco-conduite : calcul des consommations, comparaisons entre sites...

Voitures de fonction et avantages en nature : Evitez le redressement URSSAF

Le calcul du ratio usage professionnel/usage privé des voitures de fonction est un casse-tête pour les entreprises, e...

Désignation des conducteurs verbalisés : une obligation largement adoptée

En 2017, pour la première fois, les employeurs devaient fournir l’identité et l’adresse de leurs salariés verbalisés ...

Fleetmatics, Telogis et Networkfleet se sont réunis. En savoir plus.