Icon clock 3 minutes pour lire

Arrêts de véhicule moteur allumé : pourquoi ils coûtent cher, comment les réduire

1576568740 idling

Comment réduire le budget carburant de sa flotte professionnelle quand on a déjà essayé la formation à l’éco-conduite, les campagnes de sensibilisation et les challenges entre conducteurs ? En s’attaquant à un comportement répandu et presque toujours inutile : s’arrêter sans couper le moteur.

Les conducteurs peuvent laisser tourner le moteur à l’arrêt dans de multiples situations. Quand il fait froid, ils réchauffent l’habitacle le matin avant de partir. En période de canicule, Ils le climatisent le temps de quelques coups de fil ou de leur pause déjeuner. Ils- leur arrive aussi d’attendre de longues minutes devant un passage à niveau, des feux alternés en zone de travaux ou des portes de quais de chargement qui tardent à s’ouvrir. Liste non limitative…

Petits arrêts mais gros gaspillages

Le problème, c’est que pendant ce temps, ils brûlent du carburant : 0,6 litre par heure et par litre de cylindrée du véhicule*. Prenons l’exemple d’un Renault Trafic de 2 litres. S’il tourne à l’arrêt ne serait-ce que 12 minutes par jour et qu’il est sur la route 250 jours par an, vous gaspillez chaque année 60 litres, à multiplier par votre nombre de véhicules. Ces 60 litres produisent 138 kg de CO2*, le principal gaz à effet de serre impliqué dans le réchauffement climatique. Pas bon pour votre bilan carbone…   

Et avec un gros tracteur poids lourds comme le Renault 440, qui totalise 13 litres de cylindrée ? Toujours pour 12 minutes d’arrêt moteur allumé par jour, vous arrivez cette fois à un gaspillage annuel de 390 litres et à presque 900 kg de CO2 envoyés dans l’atmosphère !

Après 60 secondes, couper le moteur coûte moins cher

Les pays occidentaux s’intéressent à ce sujet depuis une vingtaine d’années. Parmi eux, le Canada a été l’un des plus actifs et a publié des pages d’information web riches et documentées. Exemple : au bout de combien de temps consomme-t-on plus d’essence en laissant tourner le moteur qu’en l’arrêtant et en redémarrant ? Réponse : après 10 petites secondes ! 

Certes, ces arrêts plus nombreux vont accélérer l’usure du démarreur et de la batterie. Prenons en compte ce surcoût : couper le moteur devient alors « rentable » après une minute. Seulement une minute ! Au-delà, vous gaspillez, vous polluez et vous perdez de l’argent. Faites-le savoir à vos conducteurs et ne craignez pas de vous répéter. En rappelant toutefois que le moteur doit rester en marche si le véhicule est immobilisé au milieu de la circulation : sécurité avant tout.

Vous voulez savoir ce que la géolocalisation peut apporter à votre business? En savoir plus.

Avec la géolocalisation, mesurez le comportement de vos chauffeurs

Cela dit, vous avez besoin d’une technologie fiable pour connaître les habitudes de vos chauffeurs et les faire évoluer. On ne progresse que sur ce qu’on mesure. 

Avec un système de géolocalisation avancée comme Reveal, vous pouvez mesurer à la minute près les temps d’arrêt moteur allumé de vos chauffeurs. Vous pouvez identifier les conducteurs les plus économes et les récompenser. Vous pouvez fixer des objectifs de progression collectifs et individuels. Vous pouvez paramétrer des alertes et éditer des rapports détaillés, pour agir de manière ciblée auprès des salariés les plus réfractaires. 

Attendez-vous à de bonnes surprises : votre budget carburant peut encore baisser…

* Source pour ces chiffres et pour les règles de calcul : site gouvernemental du Canada http://oee.nrcan.gc.ca/transports/entreprises/ralenti.cfm?attr=16


1512424222 amandine carre petit
Amandine Christolhomme

Avec plus de 15 ans d’expérience en Marketing B to B dans des environnements internationaux, Amandine Christolhomme a travaillé dans des secteurs variés tels que l’Industrie, l’Enseignement Supérieur ou la High Tech.


Tags: Contrôle des coûts, Performance & coaching