AccueilRessourcesBlogVos salariés nomades sont-ils de bons conducteurs ?
3 minutes pour lire

Vos salariés nomades sont-ils de bons conducteurs ?

Tous les jours, vos livreurs, techniciens, agents de nettoyage, etc. sont sur la route. La qualité de leur conduite impacte votre performance, votre image et vos coûts de fonctionnement. Alors, mesurez-là pour l’améliorer ; avec un système de géolocalisation avancé, c’est simple et efficace.

Si on veut être pragmatique, le bon conducteur est celui qui rentre chaque soir sans avoir connu d’accident ou d’accrochage. Mais peut-on s’en contenter  ? Si un salarié nomade multiplie les imprudences au volant de votre véhicule floqué, consomme trop, malmène la mécanique et fait grimper les coûts d’entretien, est-ce vraiment un bon conducteur ? 

Le badge individuel conducteur, pour suivre les salariés multi-véhicules

Poser la question, c’est déjà y répondre. Aucune entreprise n’a intérêt à fermer les yeux sur ces comportements. Au-delà des actions préventives (formation, charte, challenges internes, etc.), elle doit suivre ses chauffeurs sur le terrain pour évaluer leur conduite. Avec la géolocalisation, c’est simple et efficace, à deux conditions :

  • choisir une solution qui propose un badge individuel conducteur, pour ne pas perdre la trace des salariés qui conduisent plusieurs véhicules,
  • vérifier que le système peut réaliser en quelques clics toutes sortes d’analyses : par semaine ou par mois, par conducteur, par métier, par service, etc. Votre volonté de comprendre ce qui se passe ne doit pas être entravée par la complexité d’un logiciel.

Mesurer ponctualité, consommation et comportement au volant

Que pouvez-vous mesurer avec une solution avancée de géolocalisation ? 

  • La ponctualité de vos conducteurs, gage de sérénité au volant : commencent-ils leur journée à l’heure ou sont-ils souvent en retard, ce qui les incite ensuite à prendre des risques ?
  • Leur consommation de carburant : comment se situe-t-elle par rapport à la moyenne de leurs collègues qui disposent du même type de véhicule ?
  • Leur comportement de conduite : sont-ils adeptes du démarrage sur les chapeaux de roues, du freinage brutal ou du virage à grande vitesse ? Ces pratiques sont accidentogènes, irritent les autres usagers, abiment prématurément les pneus, freins et amortisseurs. Tracez-les et comptabilisez-les pour alimenter votre politique de prévention.

Outils de suivi : du rapport mensuel à l’alerte en direct

De plus, la géolocalisation vous propose plusieurs outils pour suivre ces indicateurs. 

  • Les rapports hebdomadaires ou mensuels si la situation d’ensemble est stable et satisfaisante. 
  • Le tableau de bord à code couleur simplifié (vert, orange, rouge) s’il faut garder à l’œil certains paramètres
  • Les alertes en direct par SMS ou mail en cas de dérives répétées ou graves, à corriger sans délai.

Récompenser plutôt que sanctionner

De façon générale, n’utilisez pas la géolocalisation comme un outil de « flicage ». Il est plus efficace et plus pédagogique de promouvoir et de récompenser les conducteurs vertueux que de punir les récalcitrants. 

En revanche, rien ne vous empêche de suivre ces derniers de près, par exemple lors de rendez-vous réguliers pour commenter leurs scores du mois écoulé. La géolocalisation vous donne les moyens de créer un cadre vigilant et bienveillant, garant de progrès durables. Voici un exemple ici.


Amandine Christolhomme

Avec plus de 15 ans d’expérience en Marketing B to B dans des environnements internationaux, Amandine Christolhomme a travaillé dans des secteurs variés tels que l’Industrie, l’Enseignement Supérieur ou la High Tech.


Tags: Contrôle des coûts, Sécurité des personnes

Vous pourriez aussi aimer

Voir tout