Consommer le carburant efficacement

L’augmentation du coût du carburant oblige les gestionnaires à contrôler la manière dont il est utilisé pour limiter les dépenses superflues. La visibilité sur la consommation aux 100km ne suffit plus. Il faut maintenant entrer dans une démarche de gestion de carburant pour distinguer les litres brûlés inutilement pour les limiter. Plusieurs paramètres sont à analyser : les arrêts moteur tournant, les styles de conduite, les itinéraires empruntés, l’utilisation à titre personnel et la maintenance des véhicules.

L’augmentation du coût du carburant oblige les gestionnaires à contrôler la manière dont il est utilisé pour limiter les dépenses superflues. La visibilité sur la consommation aux 100km ne suffit plus. Il faut maintenant entrer dans une démarche de gestion de carburant pour distinguer les litres brûlés inutilement pour les limiter. Plusieurs paramètres sont à analyser : les arrêts moteur tournant, les styles de conduite, les itinéraires empruntés, l’utilisation à titre personnel et la maintenance des véhicules.

Les arrêts moteur tournant coûtent cher

Selon Ford Motor Company, une heure d’état stationnaire avec le moteur allumé équivaut à environ 38km parcourus.

La solution Reveal permet d’identifier les véhicules en état stationnaire pour aider les gestionnaires à trouver des solutions : inviter les chauffeurs à couper le moteur pendant une livraison, les inciter à déjeuner dans un lieu adapté plutôt que dans leur véhicule pour profiter du chauffage ou de la climatisation.

Dès lors qu’un véhicule s’arrête plus de 60s, il est recommandé de couper le moteur* : repérer les mauvaises habitudes est la première étape pour y remédier.

* Source: http://www.ecomobile.gouv.qc.ca/fr/ecomobilite/conseils/le_moteur_a_larret.php

Les comportements routiers influencent largement la consommation

Un style de conduite sportif peut faire augmenter la consommation jusqu’à 40 % par rapport à une conduite souple* . D’où l’importance de connaître les habitudes de chacun pour mettre en place des actions correctives.

A l’aide des rapports sur les styles de conduite, le gestionnaire peut identifier les besoins en formation et mettre en place différentes mesures pour corriger le tir.

* Source: http://presse.ademe.fr/2012/08/reduire-sa-consommation-de-carburant.html

Aider les conducteurs à adopter une conduite souple

  • Les challenges internes : Reveal attribue des notes de comportement routier permettant d’établir un classement des conducteurs. En organisant des challenges avec des récompenses pour les meilleurs, tout le monde jouera le jeu pour figurer en haut du tableau.
  • L’Eco-Buzzer : cet assistant audio d’éco-conduite rappelle en temps réel au conducteur que sa conduite n’est pas appropriée.
  • L’application field : Tous les conducteurs peuvent voir leur score de comportement routier sur cette application. Ils sont ainsi intégrés dans la démarche d’une conduite raisonnable et sont plus impliqués.
  • Le message du gestionnaire : Le contrôle des comportements peut être mal vécu par certains conducteurs. La façon de délivrer le message en axant le discours sur la sécurité de tous et non sur les économies possibles favorisera l’acceptation par les salariés.

Optimiser les trajets pour plus d’efficacité

Identifier l’itinéraire le plus court grâce à la carte en direct et/ou l’application mobile diminue les distances parcourues : Une baisse des distances de 10% a été observée chez l’ensemble de nos clients après l’installation du système.

La solution tient compte du trafic routier pour éviter les bouchons et les conséquences qui en découlent : carburant gaspillé, temps de travail diminué, moteur fatigué et stress accumulé.

Enfin, le calcul de proximité évite les longs trajets et augmente la réactivité. Lorsqu’une urgence survient, il suffit de demander à Reveal quel véhicule est le plus proche du lieu d’intervention. Exit les appels à tous les chauffeurs, seul le plus proche sera sollicité.

L’entretien réalisé dans les temps sauvegarde le carburant

Des véhicules bien entretenus consomment moins. Les pneus sont la première cause mécanique de surconsommation. Les changer à temps influe sur les dépenses en carburant. Mais bien d’autres éléments sont à vérifier : les filtres à air encrassés, une huile trop visqueuse, des bougies en mauvais état, des freins abimés, tout cela impacte la consommation. Programmer des alertes sur l’entretien en fonction du kilométrage ou du temps d’utilisation du véhicule évite les oublis et limite de ce fait le budget carburant.